debut Les baigneurs français en celluloïd - menus

Ma collection


Les caractéristiques

Mes baigneurs sont en celluloïd à l'exception de quelques un d'entre eux qui font partie de la collection pour des raisons sentimentales ou techniques.

Le terme baigneur vient du fait que les enfants pouvaient les mouiller et les baigner contrairement aux poupées de porcelaine par ailleurs très lourdes et fragiles. Toutefois, le celluloïd devient cassant avec le temps particulièrement lorsqu'il a été exposé au soleil et aux fortes variations de température. Un baigneur ancien est très fragile et il doit toujours être manipulé avec beaucoup de précautions surtout par les néophytes.

Il peut s'agir de "garçons" ou de "filles" mais toujours avec des cheveux moulés jamais avec des cheveux synthétiques ou naturels. Dans de rares cas, le corps peut être en composition. Sauf exception, ce sont des pièces d'au moins 30 cm. Cependant, certaines sont plus petites mais elles sont peu nombreuses. L'origine est française.

Ils ont été "adoptés" sur des brocantes, aux enchères sur Internet, chez des antiquaires, chez des particuliers, français ou étrangers, par petites annonces ou lors de rencontres fortuites.

Les vêtements et chaussures sont d'origine sur le baigneur, d'origine achetés, récents faits d’après d'anciens modèles, tricotés par moi même.

Les accessoires (landaus, chaises hautes, chaises basses, jouets, hochets en celluloïd, etc…) ont eux aussi été trouvés sur des brocantes ou dans des salons voire par Internet. Tous les baigneurs ont un prénom, ancien et désuet pour la règle générale, plus récent ou correspondant à celui donné par le fabricant dans des cas d'exception, avec un motif particulier pour la plupart. Les références aux sportifs et, plus particulièrement, aux joueuses et joueurs de tennis sont nombreuses. Souvenir du temps où j'étais éducateur , arbitre et juge-arbitre de ce merveilleux sport.


Pourquoi cette collection

Sans doute parce que le baigneur de mon enfance a été donné, sans mon consentement, par ma grand-mère paternelle.

Un jour, sur une brocante pendant des vacances, j'ai trouvé SOSTHENE qui devait être le seul baigneur, souvenir de cette enfance. Et puis, j'ai trouvé Philémon, qui avait une bonne tête, et puis Valentine un 14 février, et puis…, et puis…, etc….

Le mal était fait ! j'étais devenue collectionneuse sans m'en rendre compte et, bien sur, passionnée. Aujourd'hui j'en suis à 127.

Au début c'est facile. Les modèles à vendre sont assez nombreux, mais, rapidement, on a vite fait le tour et on commence à rechercher des pièces plus rares qui, elles, bien sur sont plus difficiles à trouver et d'un prix bien plus élevé. Pour les dégotter, il faut du temps, faire beaucoup de brocantes et de salons, être opiniâtre et, surtout, avoir de la chance.

Les achats sur Internet ou par correspondance sont aléatoires car il y a, en plus, les risques inhérents au transport.

La meilleure filière reste donc le " bouche à oreille " et la connaissance d’autres collectionneuses et collectionneurs qui se fait petit à petit.


Peut-on faire de bonnes affaires

Oui, bien sur on peut: (mais il ne faut pas trop rêver… ça arrive mais rarement)

  • Quand le vendeur ne connaît pas, ou connaît mal, les baigneurs. Il a trouvé un baigneur dans une succession et il n'est spécialisé que dans les meubles par exemple,
  • Quand le vendeur a besoin de liquidités rapidement, (toujours prévoir des espèces)
  • Sur une brocante où c'est moins cher que dans un salon ou chez un antiquaire
  • Dans les ventes aux enchères,
  • Chez les particuliers qui vendent généralement moins cher que les professionnels.

Il s'agit là de règles générales valables pour tout type d'achat.

Paradoxalement, ce ne sont pas les pièces les plus anciennes qui sont les plus recherchées mais des modèles très précis qui sont d'une époque, les années 50, qui intéresse un bon nombre de femmes qui ont possédé un baigneur et, souvent, le possède encore.

ATTENTION: quel que soit le mode d'achat, le prix de ces modèles est toujours élevé. Renseignez vous sur les cotes et n'achetez pas à n'importe quel prix. Il existe des revues spécialisées dans le jouet ancien telle La Vie du Jouet et les prix des enchères relevés sur E-BAY © servent d'indication.

Pour apprendre et éviter les pièges tendus aux débutantes, il y a deux ouvrages de référence, le livre de Katy MOREAU, généraliste, et celui d'Elisabeth CHAUVEAU, très technique.

Ce qui est rassurant, c'est que les contrefaçons n'existent pas dans la mesure où le celluloïd n'est plus produit. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas se méfier et il est nécessaire de respecter un certain nombre de règles :

  • Toujours " toucher " le baigneur avec toutes les précautions qui s'imposent eu égard à la fragilité du celluloïd.
  • Fuir tout vendeur qui vous refuse la possibilité de prendre en main l'objet, ça cache souvent de graves défauts.
  • Toujours déshabiller entièrement le baigneur (y compris les pieds) pour s'assurer de son état général mais aussi que toutes les pièces (tête et corps surtout) sont bien de la même marque et du même celluloïd.
  • Ne pas s'inquiéter des élastiques distendus qui se changent très facilement. Il en est de même pour les petites fêlures, mais faire attention aux attaches des membres et de la tête. Les fêlures au cou sont les pires car difficiles à réparer. De surcroît, elles fragilisent l'ensemble.
  • Un baigneur qui "glingue" indique que les élastiques ont été changés et que les rondelles ou les nœuds sont restés dans les membres ce qui est tout à fait normal.
  • Pour nettoyer un baigneur utiliser du CIF © et du lait démaquillant.
  • Etre d'autant plus méfiant que la pièce est rare ou "comme neuve", ça se remaquille et, plus grave, certains peuvent être carrément repeints !
  • Faire attention aux assemblages de pièces de modèle ou de marques différentes.
  • Se méfier du vendeur qui n'a qu'une seule et unique pièce, très rare de surcroît. Les professionnels du baigneur sont peu nombreux, très spécialisés et de confiance sauf exception.
  • Sur Internet (E-BAY © en l'occurrence) bien suivre les règles de sécurités expliquées par les responsables du site.